Référencement de base SEO : Les mots clés correspondant à votre activité – Partie 4/10

Vous devez quadriller votre activité selon différents angles d’approche : le marché et la gamme de produits. Pour chacun de ces angles, vous allez devoir définir 5 à 10 mots clés.

Vous devez ensuite trouver des mots clés indirects, en effectuant par exemple de la veille sectorielle et en identifiant les différents partenariats possibles.

Après avoir défini ces mots clés, vous devez définir des variantes à chaque mot clé. Pour cela, vous pouvez utiliser l’outil de suggestion de Google AdPlanner (outil de planification de mots clés).

Choisir judicieusement vos mots clés

La quatrième étape concerne le choix des mots clés. Avoir des dizaines de mots clés définis c’est bien, mais si ces choix ne correspondent pas à votre site ou ont un volume de recherche trop faible, cela n’aura aucun impact positif sur votre référencement.

Pour choisir les bons mots clés, vous pouvez utiliser l’outil de planification de mots clés de Google. En plus de fournir des textes alternatifs comme nous avons vu précédemment, il vous donne également d’autres informations importantes comme le nombre moyen de recherches mensuelles sur le mot, la concurrence sur ce mot ainsi que son coût.

Vous devez faire attention au volume de recherches mensuelles sur chacun des mots clés et éliminer ceux qui présentent une trop faible portion. Généralement, au-dessous de 1000 recherches par mois le mot clé n’est pas avantageux.

Il faut aussi prendre en compte la concurrence du mot clé. Vous devez privilégier les mots clés à concurrence faible voir moyenne. Si vous voulez vous placer sur des mots clés très concurrentiels, vous avez deux choix qui s’offrent à vous.

Le choix irréaliste

Le premier, généralement irréaliste consiste à travailler ce mot clé sous toutes ses coutures avec les variantes incluses, de créer de nombreuses pages contenant ce mot clé. D’avoir également du contenu annexe comme des blogs qui traitent aussi de ce mot clé, de créer des partenariats avec des sites influents.

En bref, c’est énormément de travail qui peut se représenter en mois et les résultats seraient visibles seulement après plus de 6 mois voir un an.

Le référencement payant

Le deuxième choix consiste à faire du référencement payant. C’est ce qu’on appelle SEA (Search Engine Advertising) ou publicité sur les moteurs de recherche. En France, le plus connu est Google Ads anciennement Google Adwords.

Pour cela, l’outil de planification de Google vous suggère des enchères qui correspondent au prix que vous allez payer pour être diffusé sur Google, ainsi que le coût du clic. Mais là, on s’éloigne un peu du sujet originel qui est le SEO (Search Engine Optimisation ou Référencement naturel). Il faut seulement savoir une chose à propos du référencement payant. Tant que vous payez, vous apparaissez, mais dès que vous arrêtez de payer votre site disparait aussitôt des recherches. C’est pour cela qu’il ne faut surtout pas négliger le référencement naturel.

Articles précédents :

Prochains articles :